Colonne d’harmonie 150306

R:.L:. Maçons dans la Ville – Tenue du 6 mars 2015
Passage au Grade de Comp:.

retour au sommaire

 

Entrée des Fet SSouvenir d’un lieu cher – TCHAIKOVSKI 1 et 2 13’

Entrée du Vénaît Sinfonia Orlando – George Frederic HANDEL

Tracé du tableau de L Spem in alium – TALLIS 10’

Illumination du TempAve Maria – Franz SCHUBERT n°11

Installation du temple : Widows walk – Stefano DI BATTISTA

Cérémonie augmentation de salaire :

Attente : Birds requiem – Dhafer YOUSSEF

Voyage 1 : Elegie – Henri VIEUXTEMPS 6’55

Etoile :  Estrellita – Manuel PONCE 3’24

Fin du voyage : Dead things –Philippe GLASS

Voyage 2 : Zakir – Zakir HUSSAIN/ Mc Laughlin/Jan Garbarek 12’27

Etoile: Estrellita – Manuel PONCE

Fin du voyage : Dead things –Philippe GLASS

Voyage 3 : Ballade – Claude DEBUSSY 6’30

Etoile: Estrellita – Manuel PONCE

Fin du voyage : Dead things –Philippe GLASS

Voyage 4: Sechs Albumblatter – Hans SITT 2 – 3 et 5

Etoile : Estrellita – Manuel PONCE

Fin du voyage: Dead things –Philippe GLASS

Voyage 5 :Ouverture de castor et pollux – jean Philippe RAMEAU

Etoile : Estrellita – Manuel PONCE

L’étoile flamboyante :

Pas/autel des serments : Waldraunen – Hugo BECKER – Suite fantastique

Découverte de l’Etoile : La quête de jacques BREL

Allumage de l’Etoile : Allegro grazioso – Albert ROUSSEL 1’58

Consécration : Dumka and furiant – Antonin DVORAK

Instruction : 2 adagios de JANACEK – Suite pour string orchestra 2 et 5

Vers surveillants si Janacek fini : Adagio – Anton BRUCKNER – Symphonie n°1

Pierre cubique : Pastorale – Alfred SCHNITTKE – Duo Gazzana

Conduite colonne du sud : Symphonies of wind – Igor STRAVINSKY

Planche d’accueil : Beau soir – DEBUSSY – Janine JANSEN

Départ du compagnon : Le chant des adieux

Circulation des troncs : La ronde des lutins – Antonio BAZZINI

Chaîne d’Union : Lacrymae – DOWLAND

Extinction du Temp  Ave Maria – Franz SCHUBERT –

Effacement du tableau : La mort de Didon – PURCELL 7’

Sortie des Fet S : Reprise jazz par Giovanni MIRABASSI du chant des canuts écrit et interprété par Aristide Bruant à l’exposition universelle de Lyon en 1894 ce chant célèbre les ouvriers tisserands lyonnais qui, par leurs révoltes ont influencés les grands mouvements de la pensée sociale du XIX ème siècle.

 

 

[html5mp3 id=12]