Get Adobe Flash player

Le présent Protocole, qui fixe les circonstances et les conditions de la naissance de la Fédération des Loges Libres et Souveraines (Ci-après désignée F.L.L.S.) est destiné à être communiqué à toute nouvelle Loge reçue au sein de ladite Fédération.
Il constitue par ailleurs le Règlement Intérieur de l’Association de type Loi 1901, déclarée en Préfecture du Nord, qui est le socle légal de la «Fédération des Loges Libres et Souveraines».
A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers

 

SOMMAIRE


 

DÉCLARATION SOLENNELLE DES PRINCIPES
DE LA « FÉDÉRATION DES LOGES LIBRES ET SOUVERAINES »

La F.L.L.S. n’a nullement vocation à devenir une nouvelle obédience maçonnique, amenée un jour ou l’autre à imposer ses règles aux Loges la composant.
Notre Fédération est issue du Site Web « LE PORTAIL DES LOGES LIBRES » et a été précisément constituée pour officialiser et pérenniser la démarche de ce dernier, à savoir :
Aider les Loges Indépendantes en les reliant entre elles et en les faisant connaître, sans pour autant les aliéner en intervenant dans leur fonctionnement interne, tant au niveau initiatique qu’à celui de leur administration.
A ce titre, ses Fondateurs ont adopté solennellement les Trois Principes Fondateurs suivants qui figureront en tête du Protocole de Création de la F.L.L.S. valant Règlement Intérieur de ladite Fédération :

PREMIER PRINCIPE

La F.L.L.S. bannit de son vocabulaire les appellations comportant l’adjectif « Grand » qu’elle réserve exclusivement au « Grand Architecte de l’Univers » symbole primordial de la Franc-Maçonnerie.
Sont notamment visés les termes : « Grande Loge » (à l’exception de la « Tenue de Grande Loge » qui pourra réunir momentanément les Loges constituantes le jour de la Saint-Jean), les « Grand Maître », « Grands Officiers ».
Il en va de même pour le mot « obédience » dont l’origine étymologique (obéissance) nous parait incompatible avec les buts poursuivis par notre Fédération.

DEUXIÈME PRINCIPE

La F.L.L.S. s’interdit formellement le mélange des genres consistant à faire croire au monde profane que les « administrateurs » de la franc-Maçonnerie seraient des sortes de « Grands Initiés » désignés comme tels par leurs pairs.
A ce titre les membres de la Loge représentant la Fédération ne porteront jamais de décors maçonniques dans le monde profane, à quelque titre que ce soit.
En Loge ils porteront exclusivement les décors de leur rite, la F.L.L.S. s’interdisant totalement la création, l’acquisition et le port de décors « administratifs » spécifiques.

TROISIÈME PRINCIPE

La F.L.L.S. s’interdit formellement d’acquérir et de gérer un quelconque patrimoine financier ou immobilier. A ce titre elle ne lèvera jamais de « cotisations » que ce soit au niveau des Loges constituantes ou à celui des membres individuels desdites Loges.
Son fonctionnement reposera exclusivement sur le bénévolat, ce qui est désormais rendu possible par l’usage du réseau internet, tel qu’utilisé depuis sa création par le « PORTAIL DES LOGES LIBRES »

 


Chapitre Premier.

L’origine de la Fédération.

Art 1 : Breizh et Le Portail des Loges Libres.
La F.L.L.S. provient en réalité de la nécessité de conférer une base légale à l’action fédératrice d’un Maçon Libre et internaute lillois (conservant l’anonymat sous le pseudonyme BREIZH) qui créa en 2008 le «PORTAIL DES LOGES LIBRES », site web prônant tous les concepts et principes repris au présent protocole.


Chapitre Deuxième.

La nécessité de la Fédération.

Art 1 : Isolement des Loges Indépendantes.

S’il parait justifié de considérer en tout premier lieu l’importante notion de Maçon libre dans une Loge libre, il apparaît non moins juste de considérer l’isolement, voire l’ostracisme, dont peuvent souffrir les Maçons dès lors qu’ils relèvent de Loges indépendantes, qu’on qualifie alors de « sauvages », souvent pour mieux les tenir à l’écart.

Art 2 : Justification de la Fédération.

Pour pallier cet écueil, et permettre aux Maçons isolés de vivre pleinement la Fraternité maçonnique, d’ouvrir plus facilement leur portes et de se voir plus aisément ouvrir celles des Loges qu’ils entreprendraient de visiter, il est constitué ce jour, sur la base du « Portail des Loges Libres », une « Fédération des Loges Libres et Souveraines. »


Chapitre Troisième.

Le fonctionnement de la Fédération.

Art 1 : But de la Fédération.

Comme toute les autres Fédérations maçonniques, la F.L.L.S. a vocation à rassembler les Loges (avec leurs membres) qui y adhèrent ou y adhéreront dans le futur, mais ce aux conditions suivantes :

  • 1) Il est déclaré qu’aucune Loge (non plus qu’aucun de ses membres) n’aliènera sa propre autonomie et liberté en adhérant à la F.L.L.S. En particulier, aucun règlement général n’aura vocation ou même prétention à dépasser ou remplacer tout éventuel règlement particulier ou intérieur à chaque Loge.
  • 2) De même la F.L.L.S. n’aura aucune légitimité à intervenir dans le fonctionnement administratif ou rituel des Loges de l’association ainsi constituée, chaque Loge particulière conservant sa liberté en matière de Rite ou Système pratiqué, de même qu’en son administration.
  • 3) Le seul but de l’adhésion à la F.L.L.S. sera, selon les usages du « Portail des Loges Libres », de faciliter les échanges entre des Maçons jusqu’alors isolés, à quelque Loge ou Rite qu’ils appartiennent, dès lors que ladite Loge ou ledit Rite répondra aux critères fondateurs de la Franc-Maçonnerie.

Art 2 : Intégration des Loges à la Fédération.

1) L’intégration d’une Loge Indépendante au sein de la F.L.L.S. sera systématique, dès lors que ladite Loge répondra aux critères évoqués à l’alinéa précédent, et ce sans aucune formalité particulière à remplir sinon une demande écrite de la Loge en question (courrier postal ou électronique) ; aucun droit d’entrée, non plus qu’aucune cotisation annuelle ne seront à verser.

2) L’adhésion, une fois convenue par une Loge, vaudra collectivement pour chacun de ses membres ; elle sera réputée reconduite tacitement d’année en année, sans formalités ni droits particuliers à remplir ou acquitter ; elle pourra être rompue unilatéralement, par simple avis écrit (courrier postal ou électronique) : soit par la Loge elle-même, sans qu’elle ait obligation de se justifier, soit par la F.L.L.S., pour motif valable et dûment justifié.


Chapitre Quatrième.

Le Conseil d’Administration de la Fédération.

Art 1 : Fonctions du Président.

Pour faciliter les relations avec les autres Fédérations maçonniques et les Loges Indépendantes qui le souhaiteraient, la F.L.L.S. sera représentée par son Conseil d’Administration. Le Président y aura, assisté de ses deux Vice-présidents, une fonction de représentation pour l’extérieur de l’ensemble des Loges de la Fédération ; il sera le contact officiel et désigné entre les autres Fédérations Maçonniques et les autres Loges Indépendantes d’une part et la F.L.L.S. d’autre part, charge lui incombant alors (assisté du webmaître du Portail des Loges Libres) de faire communiquer toute information utile ou nécessaire à l’ensemble des Loges qu’il représente.

Art 2 : Fonctions des Conseillers.

Les fonctions ou charges des Conseillers (ce ne sont ni des grades, ni des titres) de la F.L.L.S. seront uniquement d’ordre représentatif (pas même honorifiques), et n’entraîneront aucun droit, honneur et encore moins autorité pour leurs porteurs au sein des Loges de l’association qui n’auront à répondre qu’au seul collège d’Officiers dont elles dépendent directement, et à leur propre Vénérable en particulier (qui est, et demeure conformément à la tradition, le « Maître » de sa Loge).


Chapitre Cinquième.

La désignation des Représentants de la Fédération.

Art 1 : La Loge Fédérale.

Attendu l’importance égale donnée à chacune des Loges Libres rassemblées au sein de la Fédération et la volonté que chacune desdites Loges puisse représenter cette dernière au nom de l’ensemble, il est convenu que chaque Loge pourra devenir, à tour de rôle, « Loge Fédérale ».
Dès lors le Vénérable et les Surveillants de cette Loge auront qualité de Président et de Vice-présidents de la Fédération et les autres Officiers celle de Conseillers Fédéraux, pour le seul temps du mandat de leur Loge, fixé à trois années non reconductibles immédiatement.

Art 2 : Cas particulier du Conseiller chargé de la communication.

Afin de respecter la spécificité de l’origine de la Fédération, à savoir le site du « Portail des Loges Libres », et afin d’assurer une liaison permanente entre la Fédération et ledit « Portail », son Webmestre – Fondateur « BREIZH » sera intégré en permanence au Conseil Fédéral en tant que Conseiller Chargé de la Communication.

Art 3 : Mode de désignation de la Loge Fédérale.

Toutes les Loges de la Fédération étant « désignables » à cette fonction et pour pallier tout risque de complication inutile, la Loge Fédérale désignera en fin de mandat celle qui devra lui succéder ; l’ensemble des Loges sera alors informé de ce choix par simple avis écrit (courrier postal ou électronique). Au jour de la création officielle de la F.L.L.S., c’est la Loge constituante la plus ancienne qui aura qualité de Loge Fédérale désignée pour les trois premières années.


Chapitre Sixième.

Les relations avec les autres Fédérations et Loges Maçonniques.

Art 1 : Reconnaissance « à priori » des autres Fédérations et loges Maçonniques.

Désireuse de mettre en pratique la tolérance et la fraternité, la F.L.L.S. reconnaîtra a priori toute autre Fédération Maçonnique et toute Loge Indépendante, dès lors que ces dernières seront respectueuses des principes fondateurs de la Franc-Maçonnerie.

Art 2 : Reconnaissance et accueil des Maçons Visiteurs.

De même, les Loges de la F.L.L.S. ouvriront leur porte à tout Maçon, d’où qu’il vienne, dès lors qu’il pourra attester de sa qualité de la manière qui conviendra au Vénérable de la Loge ainsi visitée.


Chapitre Septième.

Les Ateliers de Perfectionnement.

Art 1 : Elargissement du Protocole aux Ateliers de Perfectionnement.

Le présent Protocole, en son préambule et ses neuf chapitres, est réputé applicable aux Ateliers de Perfectionnement (quelque soit leur dénomination) de chacune des Loges de la présente Fédération. Cet élargissement du présent Protocole auxdits Ateliers se fait aux mêmes conditions pour ces derniers que pour les Loges Symboliques sur lesquelles ils sont souchés, avec en particulier la même garantie d’indépendance et d’autonomie pour chacun d’eux.


Chapitre Huitième.

La Déclaration légale de la Fédération.

Art 1 : Possibilité de déclaration légale de la Fédération.

Attendu que la déclaration légale peut valoir garantie et protection pour chacun des membres individuels (Maçons) et collectifs (Loges). Attendu que l’on doit contenir compte par ailleurs de l’éventuelle volonté pour les Loges constituantes de respecter les lois et obligations en usage dans le pays ; la présente Fédération pourra être constituée en Association (type 1901) pour autant que de besoin. Dès lors, au sein de ladite Association, un bureau sera constitué (comportant un Président, un Secrétaire et un Trésorier) qui représentera « légalement » l’Association pour le monde profane. (Voir : annexe au Présent Protocole).
Pour autant, quelque statut civil que prenne la Fédération, il demeurera du seul ressort de chaque Loge de se constituer, administrer et garantir, comme il sied légalement à toute association constituée localement.


Chapitre Neuvième.

Composition et caractère définitif du présent Protocole.

Art 1 : Du contenu du présent document.

Le présent Protocole est complet, à la date de sa composition et acceptation, en son préambule et ses neuf (9) chapitres incluant seize (16) articles et une (1) annexe, le tout en neuf (9) pages, dont les deux (2) premières de présentation et de sommaire et les deux (2) dernières d’annexe.

Art 2 : Des modifications du présent document.

Pour limiter tout risque de dérive et préserver l’esprit qui a prévalu à la création de la présente Fédération, aucune modification (quelle qu’en soit la teneur), aucun amendement au présent Protocole ne seront possibles sitôt la création entérinée et effective. De fait, toute modification ultérieure du présent Protocole rendrait caduque ladite Fédération, alors réputée dissoute.

 

haut de page